The Majin Foundation

Se penche sur l’enregistrement de données

Par une belle soirée de printemps, Janik et Debora nous ont réservé un accueil chaleureux au nouvel hôpital Delta, à Bruxelles. Après un délicieux verre de bienvenue, nous avons bénéficié d’une visite guidée de cet impressionnant bâtiment et d’un complément d’explication sur le fonctionnement de Re-source.

(copyright photos www.detiffe.com)

Après la visite guidée, nous sommes passés à l’ordre du jour. Lors de la dernière réunion, en février, les membres du groupe se sont partagés les tâches relatives à la formation des bénévoles. The Majin Foundation n’ignore pas combien les coordinateurs des maisons sont sur-sollicités. C’est pourquoi elle envisage d’assumer un rôle plus actif au sein de The Majin Network, afin de leur apporter un soutien encore plus efficace. La constatation que tout le monde était d’accord avec cette proposition déchaîne les applaudissements.

Il y avait aussi une présentation de Salesforce, le système d’enregistrement que Re-source utilise depuis peu. Le RGPD, qui entrera en vigueur bientôt, et l’impact pour les maisons de soutien ont également été brièvement discutés.

Les membres de Network Majin – Together for Global Care doivent maintenant décider s’ils veulent enregistrer, avec quel système et s’ils veulent agir ensemble. Au niveau micro, l’enregistrement des données peut constituer un outil de gestion et, au niveau macro, contribuer à évaluer et démontrer l’impact social. The Majin Foundation s’engage à les soutenir chaque fois que possible dans ce processus et de continuer à préparer ce sujet.